À la source

2

minutes de lecture

Que se passe-il ? Le climat ? Le réchauffement climatique donc ?
Les émissions cataclysmiques de carbone constatées par tous les experts sont-elles générées par nos modes de vie ? Oui, on le sait, le réchauffement climatique est induit par l’activité humaine. Mais, la ressource en eau, reste, elle, indéfectible depuis des millénaires. Elle recouvre toujours 72% du globe avec ses 1400 Millions de Km3. Elle se compose de mers intérieures, d’océans, et de nappes souterraines pour 97,2%, auxquels on rajoute les 2,1% l’eau douce des neiges éternelles et glaciers. Le solde disponible ?
0,7 % ! Quasi rien !
Et cette ressource devenue « Or », se retrouve à 62% dans nos nappes souterraines et 38% dans des eaux superficielles…
L’eau douce est une richesse dont le cycle de renouvellement est bien connu : évaporation /condensation / précipitation / infiltration et ruissellement…

Aucune ressource nouvelle n’est créée et ne le sera jamais à travers cette circulation immuable. Celle-ci, depuis quelques années, a, malgré tout, subi une raréfaction par le réchauffement de l’atmosphère.
Aujourd’hui le stress hydrique est devenu une réalité édifiante. 2,2 Milliards de personnes en souffrent, et elles seront plus de 3 Milliards en 2030…
Le stress hydrique est qualifié lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1700m3 par habitant et par an. Aujourd’hui, de plus en plus de pays, sont historiquement impactés, peu de régions à travers le monde sont épargnées.

Alors l’équation est simple… Si la quantité d’eau douce reste inchangée depuis des millénaires, l’accès par personne se restreint. En 1950, étaient disponibles 17.000m3 d’eau par an par habitant, ce stock se réduira à 5,100m3 en 2025 ! En 75 ans, la ressource eau a été divisée par plus de 3…L’explosion démographique mondiale a multiplié les surfaces des terres irriguées par 5 lors du siècle dernier, l’agriculture a augmenté sa consommation d’eau de 60% en 50 ans. Et que dire des industries toujours plus consommatrices.
Dans 19 régions du monde, aux Etats-Unis, en Inde, ou dans la péninsule Arabique, la situation est telle, selon les observations satellitaires de la NASA, il faudrait plus de 2000 ans de pluie, pour les remplir à nouveau!


Cet état des lieux est une réalité et nous pouvons pleurer toute la journée, nos larmes ne suffiront pas à renflouer nos lacs et rivières… L’Eau, essentielle à la vie, doit devenir une ressource protégée. Il s’agit de l’économiser et de la respecter.


L’innovation est prioritaire, elle doit être cohérente. C’est, à ce titre, que SEAWARDS se mobilise, déploie son énergie et ses équipes afin de développer sa technologie disruptive de « Cryo-Séparation »

Le changement est en marche, nous en serons acteurs !


Hubert Montcoudiol
Co-Fondateur

Tribune

Latest news & press

La clé pour résoudre la Crise Mondiale de l’Eau, selon Elon Musk

Hommage à Pompidou : 2 Avril 1974 – 2 Avril 2024

Seawards ambitionne de dessaler de l’eau de mer grâce au froid

Vers l’abondance…

Seawards invente une techno de dessalement de l’eau de mer par cryo-séparation

Alternatives : des start-ups françaises dans la course