Bataille du thon : Deux écoles s’opposent

2

minutes de lecture

La commission thonière de l’océan Indien a voté, dimanche 5 février, l’interdiction des dispositifs de concentration du poisson. Une victoire pour les organisations écologistes. Une décision controversée par les armateurs européens.

Le combat des organisations écologistes a été entendu. Les dispositifs de concentration du poisson (DCP) – un assemblage d’objets flottant entre deux eaux, permettant d’attirer naturellement la vie marine – pourraient bientôt être proscrits pour la pêche au thon tropical. La décision remonte au 5 février dernier date à laquelle la commission thonière de l’océan Indien (CTOI), réunie depuis trois jours à Mombasa (Kenya), a entériné leur interdiction. Pour une durée limitée de soixante-douze jours. Ce qui se profile ? L’interdiction des navires de soutien qui pourraient conduire à leur abandon définitifs. La proposition défendue par l’Indonésie a réuni une dizaine de pays pour remporter ce vote. En face l’Union européenne soutenait une réduction progressive du nombre de DCP par bateau – de 300 aujourd’hui à 240 en 2028 – et leur remplacement par des dispositifs biodégradables. Pour les armateurs européens, c’est une résolution catastrophique. Pour les industriels français, espagnols et italiens de la pêche, la rentabilité de la pêche est remise en question impactant les communautés et économies qui en dépendent aux Seychelles, à Madagascar et à l’île Maurice où se situent quelques-unes des plus grandes conserveries de thonidés de la région.

Pour les ONG telle que Greenpeace, qui milite depuis longtemps pour la limitation des DCP, la préservation des stocks de thons est en jeu, ainsi que celle de trop nombreuses espèces non ciblées​. Car, même si principe des DCP est ancestral leur multiplication et la technologie moderne (GPS et sondeurs) conduisent à vider les océans. Pour l’association Bloom, l’Union européenne a complètement perdu de vue son mandat de protection de l’environnement et de la vie marine en s’opposant aux mesures proposées par l’Indonésie et ses soutiens. Elle dénonce une collusion entre l’autorité européenne et les lobbies de la pêche industrielle au détriment des économies en développement des pays du sud​.

Tribune

Latest news & press

La clé pour résoudre la Crise Mondiale de l’Eau, selon Elon Musk

Hommage à Pompidou : 2 Avril 1974 – 2 Avril 2024

Seawards ambitionne de dessaler de l’eau de mer grâce au froid

Vers l’abondance…

Seawards invente une techno de dessalement de l’eau de mer par cryo-séparation

Alternatives : des start-ups françaises dans la course