Seawards au cœur d’une COP historique

3

minutes de lecture

La COP28 qui s’est déroulée à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, du 30 novembre au 13 décembre 2023, a accueilli de nombreuses entreprises françaises. Dont Seawards qui était du voyage avec la délégation de BpiFrance. L’occasion de présenter sa technologie et de défendre ses engagements en matière d’accès à l’eau pure pour le plus grand nombre.

« Un monde dans le monde ! Le voyage à la COP28 aux Emirats Arabes Unis, du 30 novembre au 13 décembre 2023 a permis une moisson de contact, de perspectives réjouissantes, de rencontres humaines enrichissantes » détaille Hervé de Lanversin le cofondateur de Seawards avec Hubert Montcoudiol.

L’équipe dirigeante de la start up marseillaise s’est, en effet, rendue à Dubaï pour présenter le bien fondé et les perspectives que représente la cryo-séparation, technologie disruptive en plein déploiement depuis Marseille et Pertuis, où son démonstrateur est installé.

Hervé de Lanversin et Hubert Montcoudiol, cofondateurs de Seawards

Un impact global

Dans le détail, cet évènement à l’impact planétaire encourage une mobilisation globale et salutaire, des décideurs de tous horizons, pour l’avenir de la planète. Elle s’inscrit comme la plus grande COP en termes de participation jamais organisée avec plus de 100 000 participants. Gouvernements, collectivités ou encore société civile (ONG, entreprises, scientifiques…) réunis pendant près de deux semaines afin de dresser le premier bilan mondial de l’Accord de Paris (COP21). En France, les pouvoirs publiques se félicitent de cet accord historique baptisé « Le Consensus des Emirats arabes unis » qui engage l’ensemble des 195 parties vers la sortie des énergies fossiles et affirme plus que jamais l’objectif des 1,5 degré.

Autre apport, en réponse à l’accélération du changement climatique et de l’intensification des dommages causés aux pays les plus vulnérables, le fonds de réponse aux « pertes et préjudices » lancé l’an dernier à la COP27 de Charm el-Cheikh en Égypte a engrangé dès le premier jour des premières contributions totalisant plus de 700 millions de dollars. Dans le détail, il va permettre aux pays les plus fragilisés, victimes des catastrophes climatiques -montée du niveau de la mer, sécheresses, cyclones…- d’accéder à des financements pour reconstruire après ces événements.

Une immersion au cœur du système

Au cœur de cette manifestation, Seawards immergé dans l’écosystème de Bpifrance sous le Pavillon France, avec le soutien de Business France et la CCI UAE, a mis en avant les atouts de son innovation, ses économies d’énergie, son agilité et sa capacité à répondre aux problématiques de stress hydrique que connait la planète sur tous les territoires et pour le plus grand nombre. Un circuit en forme de marathon qui permis, outre des échanges fructueux, de multiplier les contacts, les rencontres !

Enrichissant et porteur d’espoir pour demain !

Tribune

Latest news & press

Vers l’abondance…

Seawards invente une techno de dessalement de l’eau de mer par cryo-séparation

Alternatives : des start-ups françaises dans la course

Seawards : l’alternative aux techniques de dessalement actuelles

ChangeNOW : s’engager dans l’action

Sécheresse en Catalogne : Barcelone en état d’urgence