Cop28, levier d’accélération pour Seawards, le spécialiste français du dessalement d’eau de mer ?

< 1

minutes de lecture

Présente à Dubaï avec la délégation tricolore, la startup originaire de Marseille compte sur ce rendez-vous mondial pour donner toute la visibilité possible à son procédé breveté de dessalement d’eau de mer, lequel privilégie la cryo-séparation. Une innovation qui place la jeune entreprise à contrepied des solutions déjà existantes sur ce sujet, alors même que parmi les thématiques de la Cop28 figurent la sortie rapide des énergies fossiles et la définition d’actions robustes et rapides.

En se tenant aux Emirats Arabes Unis, partie du monde peu connue pour sa bonne tenue en matière de sobriété énergétique, la Cop28 a divisé les opinions. Mais le rendez-vous est évidemment incontournable, aussi, tout ce que la planète compte d’acteurs impliqués, de gouvernements et d’experts, de converger vers Dubaï. Un déplacement qu’effectuent également Hervé de Lanversin et Hubert Montcoudiol, les deux co-fondateurs et dirigeants de Seawards. Un déplacement qui a posé question, « nous avons hésité », confirme le premier, mais le rendez-vous dubaïote est une occasion rare de pouvoir s’adresser à une communauté mondiale, qui plus est, attentive. Ce que ne saurait manquer une startup en pleine dynamique de démonstration de son concept. D’autant plus que la jeune entreprise embarque dans l’aventure avec la délégation française ce qui « fait de Seawards, une solution présentée comme une solution d’avenir », souligne Hervé de Lanversin.

Tribune

Latest news & press

Tribune : La nature a-t-elle toujours raison ?

La clé pour résoudre la Crise Mondiale de l’Eau, selon Elon Musk

Hommage à Pompidou : 2 Avril 1974 – 2 Avril 2024

Seawards ambitionne de dessaler de l’eau de mer grâce au froid

Vers l’abondance…

Seawards invente une techno de dessalement de l’eau de mer par cryo-séparation