Une technologie innovante et propre pour dessaler l’eau de mer

< 1

minutes de lecture

L’entreprise marseillaise Seawards a mis au point une solution pour dessaler l’eau de mer et en faire bénéficier le plus grand nombre. Elle a développé une nouvelle technique, la cryo-séparation, moins énergivore et plus respectueuse de l’environnement que celle généralement utilisée aujourd’hui. Son premier prototype d’usine est attendu pour cette année.

En France, la sécheresse particulièrement forte des dernières années a mis le focus sur l’inévitable tarissement à venir des ressources en eau. Or, c’est une réalité que connaît déjà près d’un quart de la population mondiale : deux milliards de personnes n’ont actuellement pas accès à l’eau potable, comme le rappelle souvent l’Organisation des nations unies (ONU). Et 25 pays sont exposés à un stress hydrique extrêmement élevé chaque année, selon l’ONG environnementale World Resources Institute. C’est-à-dire qu’ils consomment en un an plus de 80% de leurs ressources en eau renouvelables.

Parmi les solutions à mettre en œuvre pour éviter que la situation ne s’aggrave : économiser, réutiliser, mais aussi dessaler l’eau. C’est ce que prône l’entreprise marseillaise Seawards. « Notre raison d’être est de démocratiser le dessalement pour le rendre accessible au plus grand nombre afin d’apporter une réponse au problème de l’eau dans le monde », expose Hervé de Lanversin, cofondateur de cette start-up avec Hubert Montcoudiol. Avec deux promesses : sans altérer l’environnement et en réduisant au maximum les coûts de production.

Tribune

Latest news & press

La clé pour résoudre la Crise Mondiale de l’Eau, selon Elon Musk

Hommage à Pompidou : 2 Avril 1974 – 2 Avril 2024

Seawards ambitionne de dessaler de l’eau de mer grâce au froid

Vers l’abondance…

Seawards invente une techno de dessalement de l’eau de mer par cryo-séparation

Alternatives : des start-ups françaises dans la course